Abonnez-vous au flux RSS de pausesante.fr

Accueil du site > Santé prévention > Nouveaux anticoagulants un réel progrès pour les patients

 


SANTÉ

Nouveaux anticoagulants un réel progrès pour les patients

15 Décembre 2011 par Ghislaine Andréani

Employés pour fluidifier le sang afin d'éviter la formation de caillots, de nouveaux anticoagulants prennent place dans l'arsenal des traitements. Zoom sur ces nouvelles molécules.

 

Les principaux anticoagulants sont les héparines et leurs dérivés qui, en injections sous-cutanées ou intraveineuses, agissent directement sur la coagulation du sang. Quant aux antivitamines K (AVK), dérivées de la coumadine, de la warfarine ou de la fluindione, administrées par voie orale, elles inhibent une étape de la synthèse de certains facteurs de la coagulation. Leur délai d'action est plus long que celui de l'héparine. Ces médicaments permettent d'améliorer considérablement le pronostic de nombreuses affections en prévenant le risque de formation de caillot (thrombose), d'embolie (obstruction brutale). Ils sont prescrits à titre préventif ou curatif. Les indications sont légion : artérite, phlébite (thrombose veineuse), thrombose et embolie artérielle, intervention chirurgicale, alitement prolongé, immobilisation d'un membre inférieur (port de plâtre, prothèses) et lors de certaines maladies cardiaques : infarctus, troubles du rythme cardiaque (fibrillation auriculaire), accident vasculaire cérébral. Cependant, pour éviter les effets secondaires, les patients sont contraints à une surveillance régulière (prise de sang). Ils doivent veiller aux interactions médicamenteuses. Suivre un régime particulier (consommation limitée de choux, brocolis, crudités). Surveiller les saignements spontanés des gencives, du nez, des voies urinaires, la formation d'hématomes. Et s'interdire la pratique de sports à risque : boxe, rugby...  

3 molécules (dabigatran, rivaroxaban, apixaban) font leur entrée dans la panoplie des anticoagulants. Leurs atouts : efficaces, bien tolérés, plus simples d'utilisation, ils ne nécessitent pas de contrôles biologiques réguliers et présentent moins d'interactions médicamenteuses. Un bénéfice incontestable tant pour la santé que pour la qualité de vie du patient. Bien sûr, une surveillance médicale s'impose toujours notamment chez les personnes âgées. Actuellement, en France, le dabigatran, premier anticoagulant oral, est le seul à disposer de deux AMM (autorisation de mise sur le marché). L'une reçue en 2008, pour la prévention des thromboses lors des interventions de la hanche et du genou, l'autre accordée en août 2011 pour le traitement préventif des accidents vasculaires cérébraux liés à la fibrillation auriculaire. Plus de 750 000 Français sont concernés et ce chiffre augmente chaque année en raison du vieillissement de la population et de l'allongement de l'espérance de vie. Quant aux deux autres molécules, le rivaroxaban et l'apixaban, elles ont obtenu une AMM dans le cadre de la chirurgie orthopédique programmée de la hanche et du genou : le rivaroxaban en 2009 et l'apixaban en mai 2011, mais cette dernière n'est toujours pas commercialisée. Selon les études et les essais cliniques réalisés, l'efficacité est supérieure au traitement administré par injection sous-cutanée. Un intérêt indéniable car la maladie thrombo-embolique veineuse apparaît en chirurgie orthopédique chez près de 50 % des patients qui ne reçoivent pas de traitement préventif. La seconde AMM, pour la prévention des accidents vasculaires cérébraux et embolies chez les patients atteints de fibrillation atriale et présentant un ou plusieurs facteurs de risque, comme l'insuffisance cardiaque congestive, l'hypertension, le diabète, est attendue pour le rivaroxaban début 2012. Selon le professeur Jean-Yves Le Heuzey, cardiologue à l'hôpital européen Georges-Pompidou, « ces trois molécules sont intéressantes. Leur emploi ne nécessite pas de prises de sang régulières. La surveillance est moins contraignante et leur efficacité réduit les effets secondaires tel le risque d'hémorragies, notamment intra-craniennes. Il s'agit d'une véritable innovation thérapeuthique. »

 

 

0 vidéo(s)

 

 

Envoyer Imprimer Réagir

   

 

Partager

Digg del.icio.us Facebook Google Scoopeo TwitThis Wikio FR BlogMemes Fr Furl Live blogmarks Technorati StumbleUpon YahooMyWeb

 

 

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.