Partir en vacances avec son chien

Contrairement aux idées reçues, partir avec votre animal de compagnie reste une mission très possible. Il suffit de s’y préparer.

 

Assurez-vous que Pépette est la bienvenue

Hôtels, chambres d’hôtes, campings, locations, restaurants… La première démarche est de s’assurer que votre chien ou votre chat y sera accepté. La réponse dictera la destination et la formule. Il existe des sites qui peuvent vous aider : Bertrand Vacances, Interhome ou Abritel. 

 

Papiers, s’il vous plaît !

Depuis octobre 2004, Pépette a besoin d’un passeport européen (pour chiens, chats et furets). Ce document, délivré exclusivement par un vétérinaire, recense les informations suivantes : l’identification par puce électronique de plus en plus exigée à l’étranger (ou le tatouage pendant une période transitoire), les vaccins et les antécédents médicaux. Attention, les animaux de moins de 3 mois n’ont pas le droit de quitter le territoire. Tous les détails et les vaccins exigés sur www.vetrinaire.fr. 

Comment transporter Pépette ?

Cette fois, tout est prêt, il n’y a plus qu’à partir. Si vous voyagez en voiture, il n’existe pas de règlement, sinon que votre animal ne doit pas être libre dans l’habitacle. Idéalement, il doit voyager dans le coffre du break, séparé des passagers par une grille ou un filet. Vous pouvez aussi l’installer dans son sac de transport posé sur le sol afin d’éviter toute blessure en cas de freinage brusque. N’oubliez pas de faire des pauses (détente et pipi). Ne le laissez pas le nez au vent à la fenêtre. C’est dangereux et il risque une conjonctivite. En train, il faut s’acquitter d’un billet qui varie selon la taille de l’animal (à partir de 5,10 €). Même principe en avion, excepté pour les tout petits animaux qui voyagent sur vos genoux.

 

Bon à savoir : les lieux interdits

Tous les parcs naturels de France sont interdits aux animaux domestiques (certains parcs régionaux les admettent tenus en laisse). L’essentiel des plages leur reste également interdit, sauf cas rares et durant des horaires précis. L’amende est de 11 € pour les contrevenants. 30 millions d’amis propose une carte détaillée des plages de France qui les accueillent. Consultez www.30millionsdamis.fr. 

Une fois sur place

Votre animal est comme vous, il craint les insolations et la déshydratation. Évitez de le promener aux heures les plus chaudes et faites-le boire régulièrement. Examinez son pelage pour détecter les tiques. Le sable et le sel peuvent irriter sa peau, rincez-le très soigneusement à l’eau douce après la plage. Surveillez ses oreilles et ses coussinets pour dépister les épillets. Ne changez pas son alimentation, Pépette ne goûte pas la gastronomie locale… Tous les conseils sur www.ilspartentavecnous.org .
 

 

Pour ceux qui restent

Pour ceux qui ne peuvent vraiment pas emmener leur animal de compagnie, il reste la solution classique de la pension(autour de 200 € par semaine). Mais d’autres services se développent comme Canicrèche (www.canicreche.fr) avec promenade, sport, repos, espaces ludiques et respect du rapport dominant/dominé (environ 400 € par semaine). Autre possibilité avec la famille d’accueil (Gardicanin, entre autres) ou le « home sitting », des bénévoles viendront s’occuper de Pépette à domicile (www.ilidor.com). 

100 000
C’est le nombre de chats et de chiens abandonnés chaque année en France. En raison de la crise, les prévisions pour cet été sont pessimistes.
Société protectrice des animaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *