9 idées pour se muscler à la plage

Cet été, les jeux de plage sont les alliés surprise de votre forme. Normal, la plupart d’entre eux sont issus de disciplines sportives. Raquettes, pédalo, frisbee, musclez-vous sans vous en apercevoir. La preuve par 9…

Alerte à Malibu

Celles qui ont déjà marché pieds nus dans le sable le savent, c’est dur. Alors, courir… C’est pourtant le moyen le plus simple d’entretenir sa forme. Pratiqué en bord de mer, le jogging assure une parfaite oxygénation et l’instabilité du sable mobilise l’ensemble du corps. Autre avantage, le sol meuble évite les tendinites et oblige à détailler la marche fonctionnelle : talon, plat du pied, pointe (excellent pour la circulation veineuse). De plus, le sable assure un massage de la voûte plantaire. 

Petits conseils

Attention, cet effort peut développer la fameuse « euphorie du coureur », car durant l’effort, le cerveau libère des endorphines. Certain(e)s deviennent accros.

Smash and splash

Le beach volley est un vrai sport, une discipline olympique, même. Pour autant, il peut se pratiquer avec ou sans filet, en cercle, à deux, sur le sable ou dans l’eau. Excellent pour le souffle, ce jeu mobilise le haut et le bas du corps. On piétine dans le sable, on affine les jambes, la taille (rotations), les fesses et on se muscle les bras et les épaules.

Petits conseils
Toutes les plages aménagées proposent des terrains de beach volley. Attention, au-delà de 6 joueurs par équipe, on risque de se blesser et l’espace réduit limite l’effort de chaque joueur.

Elle ne manque pas d’air

L’apnée est certainement la façon la plus sportive et la plus simple de pratiquer la plongée. Sans bouteille, c’est la capacité pulmonaire qui permet de saluer la faune et la flore et qui dicte le temps passé sous l’eau. Vous alliez les bienfaits de la natation et vous travaillez votre souffle. 

Petits conseils
Vous pouvez nager en surface et/ou descendre voir plus bas. Au-delà de 5 mètres, il convient de respecter les règles de la plongée traditionnelle : ne pas partir seul(e) et décompresser en remontant.

 

Et vogue la galère

Kayak de mer ou kayak de vague, seul(e) ou à plusieurs, l’effort reste la constante. Les bras travaillent, bien sûr, mais aussi les pectoraux, les épaules et les abdominaux. Selon la discipline (la forme de l’embarcation change), on visite ou l’on surfe. Dans tous les cas, il convient de gérer son effort. Car, contrairement au kayak de compétition sur rivière ou en eaux vives, il ne s’agit pas d’une course de vitesse mais d’endurance. 

Petits conseils
Outre les protections solaires de base, n’oubliez jamais les gilets de sauvetage.

 

Jeu, set et match

Au début était le volant (dérivé sans filet du badminton). Aujourd’hui, les raquettes de plage sont en bois ou en plastique, pleines ou ajourées, mais toujours ludiques et efficaces. Aucune règle fixe, juste une concentration extrême pour retourner la balle. Une concentration qui permet d’oublier l’effort produit lors des déplacements et des sautillements dans le sable. 

Petits conseils
Multipliez les petits pas d’ajustement, comme au tennis, pour être parfaitement placée au moment de frapper une balle. N’hésitez pas à plonger sur le sable pour rattraper une balle. Tout le corps travaille… et vous assurez le spectacle  !

 

Brice de Nice versus Igor d’Hossegor

Toutes les disciplines de glisse, dont les planches, font appel aux mêmes notions d’équilibre, de souplesse et de force. Un savant mélange qui laisse peu de place au hasard, surtout si l’on ajoute les impondérables que sont les vagues et le vent. En contrepartie, ces efforts conjugués se révèlent être de véritables brûleurs de calories, de graisse et de cellulite. Des trois planches, le body board reste la plus accessible. Vous surfez à plat ventre sur un demi-surf (gros effort général pour remonter les vagues et se placer). Vous pouvez tenter la planche à voile, avec l’épreuve du départ et de la remontée de la voile (tout le corps travaille). Enfin, et c’est la tendance, le surf, pour ceux et celles qui savent très bien nager, qui ont un dos fort, des jambes puissantes et un sens développé de l’équilibre. 

Petits conseils
Pour les planches à voile et le surf, débutez en prenant quelques leçons, sinon le découragement pourrait rapidement l’emporter.

 

La natation, c’est comme le cochon, tout est bon !

Quand je nage, je me muscle, j’entretiens mon système cardio-vasculaire, et je me masse. Tout cela sans impacts ni traumatismes. L’eau, notamment de mer, supporte le poids de votre corps à 80 %. Pratiquée régulièrement, la natation développe force et souplesse et assure une silhouette harmonieuse. 

Petits conseils
Effectuez vos mouvements lentement. Mieux on utilise la résistance de l’eau, plus on est efficace. Pour ne pas vous lasser, alternez les trois nages (et utilisez tous vos muscles propulseurs). Le crawl, la plus rapide, suppose une bonne synchronisation, notamment respiratoire. La brasse, la plus simple, est parfaite pour travailler le haut du corps. Le dos crawlé, qui permet de récupérer, est idéal pour celles qui souffrent du dos. Oubliez le papillon, trop dur.

 

Pédalo à gogo

Attention, danger ! La gentille promenade peut rapidement se transformer en véritable expédition car en mer, le dénivelé des vagues accroît la difficulté. Il suffit d’aborder l’engin comme un vélo, semi-couché. Les bénéfices sont alors identiques : cardio-vasculaires et musculaires. L’idéal reste de trouver son rythme de croisière et de produire des accélérations régulières. Une demi-heure de ce régime vaut n’importe quelle séance de sport. 

Petits conseils
Il faut gérer son effort sous peine « d’exploser » au bout de 50 mètres. Se tenir bien assis, dos calé au fond du siège. N’oubliez pas de vous protéger (crème solaire, tee-shirt, casquette et lunettes).

 

Flying disc, le tube de l’été

Il y a deux manières d’aborder le frisbee : soit comme un disque plastique qui amuse les enfants et gêne les voisins de serviette, soit comme une discipline sportive (pratiquée par les étudiants américains). C’est un sport très sérieux, avec sa fédération et ses règles (la discipline est née aux USA en 1871 dans une boulangerie, la Frisbie Pie Company). En France, elle existe depuis plus de 20 ans, on la pratique en solo, en duo ou en équipe (distance, précision, discathlon). La discipline procure tous les bénéfices de la course à pied et elle entretient l’adresse et la précision. 

Petits conseils
Le flying disc se pratique à 2 ou en famille. Si vous jouez avec votre chien, ne lui faites pas rapporter le frisbee, déplacez-vous jusqu’à lui après chaque jet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *